Campement  touristique

La Palangrotte

Accueil    (ouvert pendant l'hivernage)

Bienvenue sur le site internet du campement associatif à caractère social et solidaire " La Palangrotte" dans le village de NDangane à 160 kms au sud de Dakar, près d'un bras de mer dans le Siné Saloum.

Le siège de l'association est en Bretagne, elle est propriétaire d'un campement au Sénégal et a pour but de

 de promouvoir le tourisme social solidaire et de gérer le campement La Palangrotte  dans le cadre d’une collaboration culturelle et solidaire avec des partenaires locaux. Cette formule permet aux populations locales de tirer directement profit du secteur touristique.


Envie de changer d'air pour un week-end, une semaine ou plus ce campement touristique a été créé pour vous.
Vous pouvez y séjourner en pension complète, demi-pension ou hébergement seul avec mise à disposition de la cuisine pour réaliser vous-mêmes vos repas.
Des excursions et différentes activités peuvent vous être proposées.

Service gratuit et accessible à tous

Je crée mon site
AG administrative 7 07 2018
160 ko
AG_administrative_7_07_2018.pdf

Compte rendu de l'AG juillet 2018

Pour lire, merci de cliquer sur le PDF

Travaux faits grace à vos dons

Nous sommes arrivés à Ndangane fin décembre avec une somme de 1 300 € pour refaire le toit du poste de santé. Notre surprise fut grande quand nous nous sommes rendus compte que la toiture de l'appartement de l'infirmier était déjà réalisée grace à d'autres dons.(mécènes, collecte près des habitants etc...)

Une sage femme d'état a été nommé dans le village, elle officie aussi au poste de santé, il a donc fallu revoir l'aménagement de la structure.

La maternité étant à l'étage, il est décidé de la mettre au rez de chaussée et d'aménager l'étage en appartement pour la sage femme en refaisant également la toiture. Les 1 000 € apportés ont donc servi :

- d'une part à faire tomber la dalle du toit et réhausser les murs pour installer la charpente

- d'autre part à l'aménagement du rez de chaussée.

Actuellement il manque des finances pour la charpente, les tôles et l'aménagement de l'appartement.

La maternité est complètement fonctionnelle

Seb et Sophie Témoignage

Arrivée sur le petit village fluvial de Ndangane où la route s’arrête au bord du fleuve. Des barques de pêcheurs à droite et face à nous une petite bâtisse où se regroupent les piroguiers prêts à emmener le touriste. A peine sommes nous descendus de la voiture que l’on nous propose tout le panel de sorties possibles. Ils nous montrent les prix « officiels », assez salés mais c’est normal l’eau de mer remonte dans le Saloum ! Si l’on veut profiter, c’est maintenant car après il sera trop tard pour aujourd’hui. Ca tombe bien, nous ne sommes pas pressés car nous avons trois jours sur place. On décline leurs offres et partons à la recherche de notre campement pour les prochaines nuits. Après quelques errements nous trouvons la petite rue sableuse qui nous mène au campement de la Palangrotte. Les proprios sont accueillants ainsi que le personnel. Le site est petit, il y a 5 seulement cases suffisamment spacieuses, bien aménagées avec coin douche. Parfait, c’est pour le moment le plus joli intérieur que nous ayons vu depuis le début de notre séjour, et tout ça pour la modique somme de 15 euros par nuit ! Une fois installés, et au parfum des tarifs auxquels on peut prétendre, nous retournons vers les piroguiers. Une heure de palabre avant de se mettre d’accord sur le tour que nous voulons faire dès le lendemain, avec au final une ristourne de 40%. Nous effectuons les courses alimentaires en compagnie du piroguier sélectionné puis nous nous donnons rendez-vous demain à 6h30 sur le bord du fleuve. Repas dans un resto de la ville

Puis retour à notre case pour une excellente nuit.

Bénévoles

 

Bonjour,
Je suis de retour en France.
Ces quelques mots pour vous dire que j'ai beaucoup apprécié le temps passé à la Palangrotte, ainsi que les rencontres faites et je garde une très belle expérience humaine de mon séjour

POSTE DE SANTE

Lors du séjour de Frédéric ce dernier a apporté des appareils pour diagnostiquer le diabète, maladie fréquente au Sénégal, nous avons besoin maintenant de bandelettes